L’assurance emprunteur pour tous

L'assurance de prêt immobilier ?

› L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

Si l’assurance prêt immobilier n’est pas obligatoire, aucune banque n’acceptera de vous octroyer un crédit si vous n’en souscrivez pas une, à moins de disposer d’un solide patrimoine et de le mettre en garantie.

› Que couvre l’assurance emprunteur ?

La perte d’emploi

L’assurance emprunteur couvre les licenciements quand il s’agit d’une rupture de CDI, mais pas en cas de démission, d’interruption de période d’essai, de chômage partiel, de préretraite ou de rupture de CDD.

Attention ! L’assurance emprunteur étant plafonnée dans le temps, vérifiez attentivement les délais de déclaration stipulés dans les conditions générales de votre contrat. Dans certains cas, il peut en effet être plus bénéfique de ne pas activer votre garantie perte d’emploi.

› La perte totale et irréversible d’autonomie et l’incapacité de travail

En cas d’invalidité totale et permanente, l’assurance de prêt immobilier garantie le remboursement du capital restant dû. En cas d’incapacité partielle en revanche, la prise en charge de vos échéances dépend :

  • De votre degré d’invalidité et de sa couverture par votre assurance emprunteur ;
  • De l’étendue de la garantie ;
  • De l’âge limite de prise en charge des mensualités de prêt.

D’où la nécessité de bien comparer l’étendue des différentes offres d’assurance emprunteur avant d’en souscrire une.

Le décès

Comme pour l’invalidité totale et permanente, en cas de décès, le paiement du capital restant dû est pris en charge par l’assurance emprunteur.

Attention : la garantie décès de l’assurance emprunteur est soumise à de nombreuses exclusions de garantie dont le suicide ou la pratique de sports extrêmes.

La perte d’emploi

L’assurance emprunteur couvre les licenciements quand il s’agit d’une rupture de CDI, mais pas en cas de démission, d’interruption de période d’essai, de chômage partiel, de préretraite ou de rupture de CDD.

Attention ! L’assurance emprunteur étant plafonnée dans le temps, vérifiez attentivement les délais de déclaration stipulés dans les conditions générales de votre contrat. Dans certains cas, il peut en effet être plus bénéfique de ne pas activer votre garantie perte d’emploi.

› Qu’est-ce que la délégation d’assurance emprunteur ?

Si 8 emprunteurs sur 10 souscrivent l’assurance de prêt immobilier proposée par leur banque, ils n’y sont plus obligés depuis l’entrée en vigueur de la Loi Lagarde en 2010. Celle-ci permet la délégation d’assurance, c’est-à-dire la souscription de votre contrat d’assurance emprunteur auprès d’un établissement tiers.

Une mesure qui vous permet de faire jouer la concurrence entre les assureurs en comparant leurs offres afin d’économiser sur le coût de votre crédit immobilier.

› Quelles différences entre l’assurance emprunteur de groupe et l’assurance individuelle ?

La principale différence entre l’assurance collective et l’assurance emprunteur individuelle réside dans le mode de calcul du coût de l’assurance emprunteur.

  • Si vous optez pour le contrat de groupe proposé par votre banque, votre taux d’assurance emprunteur sera défini par l’établissement et calculé en fonction du capital emprunté. Il s’agit d’un contrat standard proposé aux mêmes conditions à tous les clients de la banque, d’où son nom. Le bémol de l’assurance collective, c’est qu’elle répartit les risques entre tous les emprunteurs indépendamment de leur âge. C’est pourquoi elle peut s’avérer très coûteuse si vous êtes jeune et en bonne santé.
  • Si vous faites le choix de la délégation d’assurance emprunteur, sachez que le coût de celle-ci étant calculé en fonction du capital restant dû, il sera mis à jour chaque année en fonction d’un tableau d’amortissement. D’autre part, s’agissant d’une assurance individuelle, vous pourrez la personnaliser afin de l’adapter à votre profil.
 
Si les banques ont encore tendance à se montrer insistantes, sachez que grâce à la loi Lagarde, elles ne peuvent plus conditionner une offre de prêt immobilier à la souscription de leur assurance emprunteur.

Vous pouvez désormais choisir l’offre la plus adaptée à votre profil au meilleur prix à condition toutefois de souscrire les garanties minimales exigées par l’établissement prêteur.

› Comment est calculée le prix de l’assurance emprunteur ?

Que vous optiez pour une offre de groupe ou une offre individuelle, le calcul du prix de l’assurance emprunteur repose sur 4 critères de tarification principaux :

  • Le risque médical que vous représentez en fonction de votre âge, de vos antécédents médicaux, de votre état de santé ou encore de votre hygiène de vie. C’est pourquoi toute souscription d’un contrat d’assurance de prêt s’accompagne d’un questionnaire de santé à remplir.
  • Le risque professionnel en fonction du type de contrat et de l’emploi exercé.
  • Votre mode de vie.
  • Le capital garanti, c’est-à-dire le montant que vous empruntez.

A l’arrivée, l’assurance emprunteur représente de 5 à 30 % du prix final de votre prêt immobilier. D’où l’intérêt de l’intégrer à votre plan de financement.
Notez que le tarif de l’assurance individuelle est évolutif. Il augmente avec l’âge mais baisse selon le capital restant à rembourser.

› Comment bien choisir son assurance emprunteur ?

Pour bien choisir votre assurance emprunteur, vous devez tenir compte des spécificités de votre profil et de vos besoins. Pour ce faire, analysez et comparez :

  • Les garanties, leur étendue et leurs exclusions ;
  • Les modalités d’application du contrat (âge limite, délais de carence éventuels, etc.) ;
  • La quotité. Egalement appelé taux de couverture, il s’agit du pourcentage de l’emprunt couvert par l’assurance emprunteur ;
  • Les frais de dossier ;
  • Le coût de l’assurance emprunteur à l’année et chaque mois.

Pour le reste, prenez le temps d’étudier les garanties obligatoires en fonction de votre profil. Tout est une question d’anticipation.
Par ailleurs, notez que certains assureurs peuvent refuser ou exclure certains risques, voire vous appliquer une surprime après étude de votre questionnaire médical.

› Comment faire pour changer d’assurance emprunteur ?

Pour changer d’assurance emprunteur, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Grâce à la loi Hamon, vous pouvez résilier votre assurance emprunteur pour en choisir une nouvelle au cours des 12 mois suivants la souscription du contrat ;
  • Grâce à la loi Sapin II, tous les contrats d’assurance emprunteur signés après le 1er mars 2017 peuvent être résiliés annuellement. Pour les autres, la résiliation annuelle est effective depuis le 12 janvier 2018.

Une seule condition : votre nouvelle assurance emprunteur devra proposer des garanties au moins équivalentes à celles de l’offre de votre banque.

(1 Vote)

Info Contact

Adresse : 16 rue de l'Amiral Mouchez, BP56, Wissous, 91320

Être rappelé